La grande loterie de l'équateur ?

Publié le par BL

S'il a jadis, à l'époque du commerce triangulaire, peut être fait couler des ancres, nul doute qu'il fait aujourd'hui couler de l'encre à son sujet.
Alors, le pot, qu'es-aco?
Tempête au large
     
Le pot au noir est une zone de vents variables située à la rencontre des systèmes d'alizés des 2 hémisphères. Il est appelé zone de convergence intertropicale (ZCIT) par les météorologues.

La grande loterie de l'équateur ?... Peut-être bien.

En effet, ce "pot" représente une zone de navigation laborieuse d'extrême instabilité. Les vents peuvent se lever sans crier gare et passer de 5 à 35-40 nœuds en quelques instants. A cette époque de l'année, cette zone tend à se décaler vers le sud et à perdre en activité. Les grains sont beaucoup plus localisés, et c'est ce qui explique qu'un Mini peut passer en bordure d'un grain orageux et toucher des rafales à 40 nœuds, tandis qu'à quelques milles de là un autre concurrent pourra être englué dans la pétole et ne pas avancer.

La ZCIT est moins étendue à mesure que l'on progresse vers l'ouest. Il est donc très risqué de la traverser à l'est du 25°W.

En d'autres termes, s'éloigner dans l'ouest permet un passage plus serein du pot au noir, mais il oblige aussi à s'écarter de la route et à prendre le risque de devoir ensuite naviguer plus près du vent des alizés de SE pour rallier Bahia.
Dilemme qui doit réchauffer le crâne de François entre 2 grains !
En 2003, lors de sa 1ère Transat 650, il avait passé un paquet d'heures dans cette zone. Excité au début d'entrer dans cette zone mythique et indécryptable, François s'était vite ravisé :
"Le 1er grain tu es content, tu peux te prendre une petite douche, mais la pluie tu t'en lasses vite. Pour moi, naviguer sous la pluie c'est le pire. Tu ne vois pas bien, tu as les mains complétement creusées. Trop mouillé cet endroit et surtout trop stressant. Tu n'avances pas et tu ne sais pas si les autres avancent. Tu as toujours la hantise de te retourner et de voir une voile arriver dans ton sillage. Tu es sans cesse sur le qui-vive à essayer de profiter de la moindre petite risée pour sortir de cet espèce de lac gluant au plus vite. Le pire, c'est lorsqu'un nouveau grain te rattrape, t'enveloppe et te replonge dans le gris comme une espèce de grand bras qui vient te chercher en te disant "reste là petit j'en n'ai pas fini avec toi!"  alors que tu voyais le ciel bleu et les alizés de SE à quelques milles devant toi."
Bref, aussi mystérieux qu'il soit, le pot au noir reste un point crucial de cette transat et son passage déterminant pour la victoire à Bahia.
Alors, grande loterie? En partie, mais il n'empêche que pour en sortir le mieux possible, les compétences du skipper jouent également un rôle. Il faut avoir su gérer sa fatigue pour rester lucide et réagir rapidement en cas de changement de voile ou de prise de ris. Il faut aussi bien analyser tout ce qui entoure le bateau et savoir décrypter le moindre petit nuage ou petit souffle d'air pour se diriger au plus vite vers la sortie.
Pour l'heure, François navigue aux alentours du 27.5°W.  Il a perdu des places au classement  mais réduit son écart  avec la tête de course qui est fortement ralentie. Il navigue légérement à l'ouest des leaders et n'est plus qu'à une poignée de centaines de milles de l'équateur.
En plein milieu du pot au noir, on l'espère inspiré et tout ce qu'on peut lui souhaiter c'est d'avoir lou cuou borda d'anchoio, autrement dit d'en avoir....du pot !

Publié dans transat

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

fred et manou 15/10/2009 21:19


Nous savions tous qu'il pouvait le faire ! Quel pied ! Il ne reste plus qu' à notre Fanfan de demander à son ange gardien de souffler un peu plus dans ses voiles, et ce sera bon !


matt 15/10/2009 19:37


Ca s'agite sur le blog et c'est bon signe. C'est que notre Fanfan est en train de réaliser un sacré numéro.
Je suis sur qu'il doit apprécier l'énorme son et lumière du Pot au noir. Nous aussi on aime ça.
Vas-y Fanfan, que le spectacle continue!!!


Drumain 15/10/2009 19:32


Les pots on va les remplir de blanc, comme dans le Mâconnais. Vas y François et grosses bises à Barbara.


Hugo 15/10/2009 18:45


Cisco 7ème à 15 nm du 1er... non non vous ne revez pas!! Je vous l'avais dit!!


etienne dru 15/10/2009 17:09


bleufan barbara!!!
envois du gros franchouet.