François fait le bilan

Publié le par BL

Depuis la mise en chantier de cet hiver L'Hexis Cup était la première course de Plan Jardin. Cette course allait donc permettre de faire un premier point sur toutes les modifications apportées au bateau et aussi de le comparer à d'autres protos.
Le bilan est plutôt positif.
"Je suis assez satisfait du comportement du bateau. Les modifications apportées au mât et aux dérives me conviennent parfaitement. Concernant les voiles, leurs coupes me plaisent beaucoup en particulier celle du grand spi qui permet de le tenir même dans du vent fort. Le seul petit point noir vient de ma nouvelle quille qui a pris du jeu dans le sens longitudinal, mais rien de grave, le problème sera résolu dans la semaine."

François est ravi de sa course. Evidemment la victoire y est pour beaucoup, mais il semble y avoir tout simplement pris beaucoup de plaisir.
"Bien sûr il y a eu des moments moins drôles que d'autres, mais dans l'ensemble c'était une course vraiment intéressante. Nous avons eu tous les types de conditions : de la pétole, du vent fort au près et au portant, de la mauvaise houle... Toutes ces bascules de vent étaient très éprouvantes car elles nous obligeaient à répéter les manoeuvres régulièrement, mais tout cela a été constructif puisque ça m'a permis de m'entraîner en vue de la Transcascogne et de la Transat 6.50."

François explique qu'Eric et lui ont eu la chance de passer toutes les marques de parcours de jour, ce qui a rajouté au charme de l'épreuve car les paysages aperçus étaient magnifiques.

Le meilleur souvenir de François restera sans doute le match racing final avec les espagnols d'Antaas.
"Depuis la Dragonera jusqu'au Cap Creux nous étions bord à bord avec eux. Pendant plus de 200 milles nous avons navigué à vue. Nous devions toujours surveiller leurs manoeuvres et surtout ne pas les perdre de vue. La dernière nuit une brume épaisse est tombée. Nous savions que les espagnols étaient juste derrière nous. Toute la nuit nous avons navigué dans cette brume. Au petit matin le soleil était de retour mais nous n'apercevions plus les espagnols. Etaient-ils devant ou derrière nous? J'avais l'intuition qu'ils étaient derrière car nous avions le sentiment d'avoir fait une belle navigation de nuit, mais il y a toujours un petit doute."
Finalement, la suite on la connaît, François et Eric ont arraché la victoite d'une petite heure.

"Toutes les personnes engagées dans l'organisation de la course étaient vraiment très sympas, et c'est avec grand plaisir que je reviendrais faire des courses à la Grande Motte."
Le dernier mot de François lorqu'il fait le bilan de sa course est pour Eric.
"Un grand merci à Eric qui m'a donné un bon coup de main pour accélérer la préparation du bateau avant le départ. Nous nous sommes très bien entendu pendant la course ce qui nous a permis de bien naviguer et de faire un bon résultat".

Publié dans Challenge le grand 8

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article